Présentation de la démarche

Présentation de la démarche : Bienvenue

Par NICOLAS LENGLET, publié le samedi 20 juin 2015 07:34 - Mis à jour le dimanche 27 septembre 2015 20:23

Le lycée Léonard de Vinci, Calais, est labellisé depuis juin 2015 "Etablissement en Démarche de Développement Durable" ou "E3D", pour une durée de 4 ans.

Cet engagement dans la démarche vise à "prendre en compte les grands enjeux du XXIème siècle, liés, par exemple, aux ressources, au climat, à la biodiversité, à la croissance démographique et urbaine, ou à l'alimentation, à la cohésion sociale, à la solidarité internationale et au développement humain. Il s'agit ainsi de former le futur citoyen aux choix complexes qui mettent en jeu le développement durable dans son existence personnelle et dans la société dans laquelle il vit." (http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=73193)

Dans ce cadre, le lycée s'est inscrit au programme éco-école, programme international d'éducation au développement durable (EDD) développé en France depuis 2005 par l'office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE).

La démarche repose sur une méthodologie en 7 étapes :

Former un comité de suivi : Ouvert à tous les acteurs et les partenaires du projet, le comité de suivi rassemble des enseignants, la direction de l’établissement, des élèves, des élus locaux, des parents d'élèves, des représentants du personnel d’entretien, des associations locales, des fournisseurs et prestataires, etc. Il se rassemble régulièrement pour définir de façon concertée les orientations du projet.

Réaliser un diagnostic : Avant d’agir dans l’établissement, il est important d’en connaître l’état initial par rapport à la thématique retenue. Le diagnostic permet de connaître les points à améliorer et donc de réaliser un projet sur-mesure.

Définir et mettre en œuvre le plan d’action : À partir des observations faites lors du diagnostic, le comité de suivi détermine les priorités et l’agenda des actions à réaliser.

Contrôler et évaluer : Tout au long du projet, les élèves vérifient et mesurent les avancées et impact des actions mises en place. Les résultats ainsi rendus visibles permettent aux élèves de prendre conscience qu’ils peuvent changer le cours des choses.

Etablir des liens avec le programme scolaire : Les enseignants accompagnent le projet en l’associant à une véritable démarche pédagogique. le projet est ainsi mis en relation avec le programme scolaire dans les différents enseignements.

Impliquer tout l’établissement et la communauté : Le projet Eco-Ecole n’est pas le fait d’un petit groupe, mais implique l’établissement tout entier et s’ouvre aux partenaires locaux qui le souhaitent (parents d’élèves, élus, associations, etc.).

Créer un Eco-Code : Conçu par les élèves sous une forme artistique libre (affiche, chanson, exposition, etc.), il formalise les engagements et les prises de conscience qui se sont opérées chez les participants du projet pendant l'année. Visible par tous dans l'établissement, il permet d'en garder la mémoire.

Et le travail se fait sur 6 thématiques : l'eau, la biodiversité, l'alimentation, les solidarités, les déchets et le thème plébiscité par la communauté éducative pour l'année 2015-2016 : l'énergie.

Les contributions et idées de chacun permettront d'avancer dans cette démarche ...